COVID-19 : Comment communiquer en tant que marque ?

  • avril 09, 2020
  • blog

A l’heure où l’urgence sanitaire prime, où le virus dicte les comportements… en BtoB comme en BtoC, les marques (c’est tout à leur honneur) hésitent parfois à communiquer.
Est-ce vraiment le moment de prendre la parole ? Comment cela sera-t-il perçu ?
À craindre l’opportunisme, certaines en oublient une chose essentielle : rappeler qu’elles existent, que leurs employés, leurs partenaires, leurs clients, comptent plus que jamais à leurs yeux.
Bien sûr, les chiffres d’affaires baissent et les dirigeants ont de nombreuses préoccupations financières, sociales, juridiques…
Pourtant, adopter une communication sincère, juste et responsable n’a jamais été aussi important qu’en temps de crise, pour ne pas risquer de voir les marques s’affaiblir et maintenir un impact positif sur les consommateurs et la société.

On vous le dit souvent, les Français attendent des marques bien plus que la fourniture de produits ou services : améliorer leur quotidien par des expériences bénéfiques, faire avancer la société… Autant d’ambitions qui comptent aujourd’hui plus que jamais.

Cette crise nous impose de penser en profondeur. Loin de l’opportunisme, c’est l’occasion de se poser des questions cruciales, créatrices d’une valeur sincère pour l’avenir de nos marques : Quel est mon impact sociétal ? Quelle est ma responsabilité ?
Vos prises de position aujourd’hui doivent se penser dans la pérennité, pesées, mesurées pour être durables. Les attentes des consommateurs sont claires et fortes. Certes vous n’êtes ni La Croix Rouge, ni l’Abbé Pierre, mais vous avez des convictions dans votre métier et la possibilité d’aligner votre ligne éditoriale à votre ligne de conduite. Pas de bullshit, mais place à l’action en transparence.

Alors, comment votre marque assume-t-elle ce rôle, ou plutôt ses rôles ?

Celui d’employeur bienveillant, d’abord : vous vous souciez de la santé de vos employés, de leur moral, vous facilitez le télétravail, les outils de communication numériques, vous êtes flexibles, compréhensifs, vous préparez leur retour en toute sécurité sur le lieu de travail, vous assumez vos responsabilités… Faites-le savoir ! La marque employeur est la première des priorités.
Vous êtes l’une de ces entreprises honorables qui maintient son activité en dépit des risques, qui assure sa mission dans l’intérêt collectif ?
Vous êtes solidaire et avez pris des initiatives pour rassurer ou contribuer ?
N’ayez pas peur d’en parler !

Et si vous n’avez pas encore agi… il n’est bien sûr pas trop tard.
Votre marque peut être utile, de façon rationnelle ou émotionnelle… à condition qu’elle (ré)agisse en fonction de sa personnalité, de ses croyances, de son identité de marque.
Soyez fiers d’affronter la crise, vous êtes un exemple, vous démontrez votre résilience… et c’est ce que l’on attend de vous !

Et après ?

Toutes les marques ne sortiront pas de la crise dans le même état, chacune aura ses propres défis à relever. Flexibilité et agilité seront très certainement les maîtres mots.
Dans le secteur de la food par exemple (mais pas seulement), continuer à surfer sur la vague digitale sera certainement l’une des priorités.
Pour d’autres, plus impactés par les fermetures (restaurants, salles de sport, lieux de divertissement, points de vente…), il faudra réinventer des occasions, réenclencher un business positif, imaginer et partager de nouvelles expériences…
Et pour tous, rassurer et centrer son approche sur les personnes reste fondamental : vos employés, vos partenaires, vos consommateurs doivent plus que jamais être au centre de vos décisions.

Alors, tout comme nous pensons chaque jour à le faire avec nos proches… nos marques doivent aussi s’attacher à prendre des nouvelles de ceux qui comptent pour elles.
En bref, prenons soin des relations et cultivons l’optimisme !